suivi et qualité du milieu aquatique

Dans le cadre du Contrat Territorial de Bassin 2014-2018, le constat est que peu de données existent sur l’état de la population piscicole en aval de la prise d’eau du canal de la Neste à Sarrancolin, considérée localement comme très impactée par un débit faible et par le colmatage par les matériaux fins. 

Ainsi, un suivi est mis en place à partir de 2016 sur la Neste. Il permet d’observer l’évolution du peuplement piscicole, avec comme espèce cible la truite fario (espèce dominante), et de mesurer l’impact des différents modes de gestion des ouvrages hydroélectriques et du canal de la Neste.

Ce suivi est réalisé en complément de ceux réalisés par EDF dans les parties amont et médiane de la Neste d’Aure. Il se traduit par la réalisation d’inventaires piscicoles par pêche électrique dans une ou deux stations de la basse Neste selon les années (Lortet de 2016 à 2019, Rebouc en 2016 et 2017, Anères en 2019).

Ainsi depuis 2016, les suivis montrent une variabilité du recrutement du peuplement piscicole (nombres d’alevins) selon les conditions hydrologiques en hiver. Si l’hiver est sec, le recrutement est bon et au contraire s’il y a des crues, le recrutement est faible. Les truites adultes augmentent chaque année grâce à un bon recrutement en 2016 et 2017 mais le taux de survie des différentes générations est très variable d’une année sur l’autre, traduisant des perturbations non identifiées pour le moment et qui restent à déterminer.

Ce suivi est à maintenir pour permettre de mieux comprendre ces perturbations.

Retrouvez plus d’informations sur le site de l’Observatoire de la Neste et le dernier rapport du peuplement piscicole sur la Neste ici.

Comments are closed.

Close Search Window