Etude de faisabilité pour la création d’une voie de roulement

Le territoire du Pays des Nestes possède une voie ferrée reliant la commune de Lannemezan à celle d’Arreau. Elle traverse 11 communes. Suite à la fermeture de la ligne en 2004, son devenir et sa reconversion font débat mais déjà, l’idée de création d’une voie verte est évoquée. Ce projet est fortement encouragé par des élus, des habitants, des associations locales qui interpellent les partenaires, dont Madame la Sous-Préfète de Bagnères-de-Bigorre.

Le PETR est alors missionné pour porter une étude de faisabilité pour la création d’une voie de
roulement.

MISE EN PLACE D’UNE GOUVERNANCE PARTAGEE

Dès le début de l’année 2019, après validation des membres élus du PETR, le Pays a mis en place un comité de pilotage qui s’est réuni à plusieurs reprises, composé des élus des communes et Communautés des Communes concernées ainsi que des partenaires liés au projet tels que l’Etat, la SNCF, RTE, la DREAL, l’ADEME, le Conseil Régional, le Conseil Départemental, HPTE.

Le comité de pilotage a défini les grands traits de la commande publique en formalisant les besoins et les attentes pour mettre en œuvre ce projet, dont la première étape sera la réalisation d’une étude de faisabilité, soutenue par le programme LEADER.

Ce même comité de pilotage après une consultation de plusieurs mois, a sélectionné le bureau d’études ARTELIA pluridisplinaire et compétent en la matière. La première réunion de lancement de cette étude a eu lieu le 27 janvier 2020.

LA CONCERTATION ET L’IMPLICATION DES ACTEURS DU TERRITOIRE

Au cours de cette étude, de nombreux acteurs seront rencontrés afin d’évaluer les attentes et les besoins du territoire, mais aussi d’entendre toutes les idées qui pourront alimenter la réflexion. Ceci par le biais d’entretiens, d’une visite de site commentée, d’ateliers thématiques et de réunions
publiques.

La volonté politique est de faire émerger un projet co construit avec les acteurs du territoire et ce, dès la phase d’étude. L’objectif étant de coconstruire une voie de roulement à partir de la voie ferrée inoccupée (20 km), qui sera l’épine dorsale du projet et de la connecter en différents points du territoire.

Comments are closed.

Close Search Window